Pourquoi prendre de la DHEA ?

 

La DHEA s’adresse aux personnes âgées et aux personnes fatiguées, souffrant de maladies dûes à la faiblesse de leur système immunitaire. On peut toutefois commencer à prendre de la DHEA aux alentours de 40 ans. 

Pourquoi prendre de la DHEA ?

anti-vieillissement/anti stress : En dehors de son rôle comme précurseurs des hormones sexuelles, la DHEA est en relation inverse à la production d’hormones corticostéroïdes, qui sont produites en réaction au stress. Or, le stress est un facteur essentiel du déclin de DHEA, dès l’âge de 30 ans, il s’accompagne d’une susceptibilité accrue aux maladies, qui va de pair avec l’accélération du vieillissement.

Dysfonction érectile : Une recherche en double aveugle avec placébo auprès de 40 hommes ayant des problèmes d’érection et dont l’analyse sanguine avait révélé un taux anormalement bas de DHEA a donné des résultats appréciables.

Une étude portant sur 309 patients souffrant d’impuissance et 133 volontaires en bonne santé a été réalisé. Les résultats ont montré que les niveaux sériques moyens de DHEA-S, chez les patients souffrant de dysfonctionnement érectile, jusqu’à 60 ans, étaient inférieurs à ceux de volontaires en bonne santé.

Lupus : La DHEA semble prometteuse pour les cas légers et moyens de lupus. Lors d’une recherche de 12 mois, en double aveugle avec placébo auprès de 381 femmes, la DHEA s’est avéré supérieur au placébo pour soulager les symptômes. Si la DHEA n’arrive pas à éliminer tous les symptômes, elle peut certainement permettre de réduire la prise de médicaments. Par ailleurs, on croit qu’elle est relativement inoffensif (ou, en tout cas, beaucoup moins que les médicaments normalement prescrits pour le lupus).

Insuffisance rénale : Les traitements substitutifs habituels pour les personnes dont les glandes surrénales ne fonctionnent pas normalement ne contient habituellement pas de DHEA, ce qui pourrait expliquer certains problèmes d’humeur chez ces patients. Une recherche récente, menée sur quatre mois, suggèrent que l’ajout de DHEA à cette thérapie de remplacement pourrait améliorer le fonctionnement sexuel et le sentiment de bien-être des personnes en cause.

Ménopause : Trois recherches laissent entendre que la DHEA pourrait ralentir ou même renverser les effets de l’ostéoporose chez les femmes ménopausées. Une autre recherche semble indiquer un effet positif sur l’atrophie vaginale, en plus de l’ostéoporose.

A la suite d’une étude clinique les chercheurs ont conclu que, chez des femmes ménopausées, l’administration de faibles doses de DHEATreatment-Anti-Aging altérait de façon positive les niveaux de plusieurs hormones et réduisait les symptômes de la ménopause de la même manière que le fait un traitement hormonal substitutif.

Un complement Dhea pour la musculation ?

La prise de DHEA par les footballeurs est interdite par la FIFA ainsi que dans le baseball professionnel en Amérique du Nord. En effet, l’hormone DHEA contribue à la multiplication et a la croissance cellulaire, elle favorise donc le développement de la masse musculaire. Cette caractéristique en a fait un complément alimentaire de premier choix pour les body builders. La DHEA naturelle possède aussi des propriétés anti vieillissement car le taux de DHEA décline progressivement passé 30 ans.

La DHEA est devenue très rapidement le plus célèbre des compléments nutritionnels. Les médias du monde entier, ont fait la couverture mondiale de cette nouvelle ‘fontaine de jouvence’ et ce ‘remède universel’.

Supplémentation en Dhea, à partir de quel âge ?

La supplémentation en DHEA peut commencer entre 35 et 45 ans pour les individus particulièrement fatigués, stréssés ou immuno-déprimés. Un effet régime avant après impressionnant. Les niveaux de production de cette hormone commencent à diminuer graduellement dans le corps à partir de l’âge de 20 ans et aux âges les plus avancés elle existe seulement en un 20% de ses niveaux optimales.

La DHEA, dosage recommandé ?

Le dosage optimal varie selon chaque personne. D’une manière générale, il est conseillé aux femmes de prendre 25 mg par jour et aux hommes 50 mg. En prenant de la DHEA sous forme de supplément à ces dosages pendant 4 à 6 mois, il est possible de rétablir les taux optimaux mesurés entre 25 et 30 ans.