DHEA 50 mg

 

La DHEA (déhydroépiandrostérone) a été appelé anti-âge hormone car il est un précurseur naturel de la testostérone et des œstrogènes. les niveaux de DHEA diminue avec l’âge rendant supérieure Source « DHEA » un excellent choix pour compléter cette hormone importante. En plus d’offrir l’avantage de la solidité des os, il peut également augmenter l’énergie sexuelle et d’améliorer votre vitalitéLa DHEA (dehydroepiandrostérone) est une hormone produite à partir du cholestérol qui se transforme ensuite en différentes autres hormones, dont la testostérone et l’œstrogène. Or la synthèse de DHEA diminue naturellement avec l’âge : à 50 ans, son taux est à 50% de ce qu’il était à 20 ans, puis à 10% dès 80 ans.

Normalement présente dans l’organisme à partir de l’âge de 6 ans environ, son taux tend à décroître avec l’âge. Cet androgène, qui est produit également par les femmes, influence entre autres la pousse des poils et la maturation cérébrale. Le biochimisteallemand, Prix Nobel de chimie, Adolf Buternandt, a démontré sa présence dans les urines humaines en 1931 puis, deux chercheurs, Migeon et Plager, l’isolent dans le sang en 1954. Quatre ans plus tard, le professeur Max Fernand Jayle parvient à doser précisément la décroissance quasi linéaire de la DHEA chez l’homme et la femme au fur et à mesure du vieillissement. En 1960, un de ses élèves, le docteur Étienne-Émile Baulieu découvre que la DHEA est synthétisée par la glande surrénale, sous forme de sulfate de DHEA (ou DHEAS).

La DHEA est prescrite à dose pharmacologique (dosage élevé) dans le traitement du lupus érythémateux disséminé (maladie auto-immune rare), de la polyarthrite rhumatoïde et le syndrome dépressif. A dose physiologique (on rétablit le taux que l’on devrait avoir normalement), elle est indiquée en cas d’insuffisance surrénale et d’andropause.

dhea 50 mg cure

Mais selon le Pr Römler, endocrinologue à Munich, la DHEA a une action positive sur l’ostéoporose, un effet cardio-protecteur, elle augmente la masse musculaire d’où notamment des effets documentés en cas de sclérose en plaques, et elle diminue la masse grasse d’où son intérêt également en cas d’obésité. La DHEA protège le derme, elle diminue notamment le nombre de tâches cutanées dues aux expositions solaires, améliore l’état et l’épaisseur de la peau. C’est un antidépresseur, un anti-stress et un stimulant de l’immunité. Concernant le système cardiovasculaire, la DHEA augmente la sensibilité à l’insuline, laquelle diminue naturellement avec l’âge, ce qui est à l’origine d’un risque accru de diabète, d’hypertension et de syndrome métabolique.

En augmentant la fibrinolyse (dissolution des caillots sanguins), la DHEA diminue aussi le risque de thrombose et donc d’accident vasculaire cérébral. A ce jour il n’y a aucune donnée concernant le risque de cancer du sein. Pendant longtemps en France, il a été dit, par mesure de précaution, qu’il ne fallait pas donner de DHEA à une femme ménopausée qui suit un traitement hormonal substitutif (THS). Ce n’est plus le cas aujourd’hui. Il est possible de coupler le THS et la DHEA, mais à la stricte condition d’un suivi biologique régulier permettant de contrôler les effets de la DHEA sur le taux d’estrogène. Et si celui-ci devient trop élevé, il convient alors de diminuer la concentration en estrogène du THS.

Les effets de la DHEA prennent le plus souvent quelques semaines (de deux a huit) avant de se manifester, bien que certains patients les ressentent parfois après quelques jours. S’il n’y a pas de bénéfices notables deux mois après le début du traitement, il est probablement inutile de continuer. Si l’on ne pratique pas une hygiène de vie qui favorise la production de DHEA naturellement par le corps, il sera probablement nécessaire de continuer d’en prendre indéfiniment une fois que le traitement est commencé.

Les effets de la DHEA pour la lutte contre le vieillissement. Les chercheurs s’accordent à dire que les effets de la DHEA sur la santé sont plus visibles chez les personnes plus âgées dont les niveaux de DHEA dans l’organisme sont plus faibles. Le déclin progressif du niveau de DHEA dans le corps coïncide avec la perte de masse musculaire, la diminution de la densité osseuse et un affaiblissement général des fonctions immunitaires. Dans une étude réalisée par l’Université de Californie, 30 participants d’une moyenne d’âge de 54 ans, ont consommé 50 mg de DHEA par jour pendant 3 mois. Les résultats de l’étude montrent que la majorité des participants ont amélioré leur état de santé général et leur sommeil, et ont déclaré avoir plus d’énergie et de meilleures dispositions pour gérer leur stress. Ainsi, l’apport en complément de DHEA a bien un effet positif sur notre santé.

dhea 50 mg cure

La DHEA, un effet antidépresseur. Des essais cliniques examinant l’effet de la DHEA sur notre santé et en particulier sur la dépression ont permis de démontrer son effet positif sur les symptômes de dépression, comparativement à un placebo. Lors d’une étude parrainée par l’Institut National de Santé Mentale, 46 personnes âgées entre 40 et 65 ans, souffrant de dépression majeure ou mineure, ont pris soient des doses importantes de DHEA pendant six semaines (90 mg par jour pendant trois semaines, puis 450 mg par jour pendant trois semaines) soit un placebo. Les chercheurs ont noté une diminution importante des symptômes de la dépression chez près de 23 personnes ayant consommées de la DHEA. Après six semaines, 14 des 15 personnes prenant le placebo étaient toujours déprimées alors que comparativement, 80% des personnes ayant consommé de la DHEA ont vu leur santé s’améliorer.

Les effets de la DHEA sur la ménopause. Une étude sur les effets de la DHEA sur la santé a montré que la prise de 25 mg de DHEA par jour pouvait réduire les symptômes de la ménopause. Les effets de la DHEA : une efficacité prouvée contre l’obésité. D’après des études réalisées sur des animaux, la DHEA a montré des résultats probants dans la réduction de l’obésité génétique. Une étude financée par les Instituts Nationaux de la Santé a examiné l’effet de la DHEA (50 mg par jour), en comparaison à un placebo, sur la perte de poids chez 56 adultes en surpoids âgés de 65 à 78 ans. À la fin des six mois d’étude, il a été démontré que les personnes ayant consommé de la DHEA ont perdu en moyenne deux kilos alors que les personnes ayant consommé le placebo ont pris en moyenne un kilo.

Bien que globalement la perte de poids ait minime, les résultats ont été plus prometteur concernant la perte de masse graisseuse autour de l’abdomen. Après six mois, les femmes prenant de la DHEA ont perdu en moyenne 10% de leur graisse abdominale et les hommes 7%. Une grande étude portant sur 942 hommes dans le Massachusetts s’est concentrée sur des hommes âgés de 40 et 70 ans, d’abord en 1987 à 1989 puis de nouveau en 1995 à 1997. D’après cette étude, les chercheurs ont découvert que la graisse autour de l’abdomen (appelée obésité centrale) a été associée à des niveaux inférieurs de DHEA. Dans une autre étude réalisée à l’institut de médecine de Virginie, aux Etats-Unis, des participants de sexe masculin affichant une moyenne graisseuse de 16% ont consommé des doses comprises entre 25 mg et 50 mg par jour pendant quatre semaines. Le groupe ayant consommé la DHEA a vu sa masse graisseuse diminuer de 11% à 31% alors qu’il n’a été enregistré aucune diminution de la masse graisseuse au sein du groupe placebo.

Les effets de la DHEA appréciés des athlètes de haut niveau. La DHEA est souvent utilisée par les athlètes pour stimuler les niveaux de testostérone et augmenter leurs performances. Des études ont montré qu’en consommant entre 50 et 100 mg de DHEA par jour, on constatait une augmentation de la masse musculaire et l’amélioration de l’état de santé général chez les sujets entre 40 et 70 ans.

La DHEA est connue sous le nom de dehydroepiandrostérone. C’est l’hormone la plus abondante du corps humain, juste après la pregnénolone. Elle a été découverte en 1932 par Adolf Buternandt puis isolée par deux chercheurs en 1954. La DHEA est produite par les glandes adrénales, elle permet, à partir de sa structure biochimique, de fabriquer d’autres hormones par le corps : androsténédione, androstérone, testostérone, oestrogènes et beaucoup d’autres encores. Chez les hommes, la DHEA est le précurseur de 50% de la testostérone et de 75% des oestrogènes chez les femmes, elle est donc d’une importance capitale pour les athlètes comme pour les sédentaires. Comme la majorité des hormones, son taux est élevé à la naissance alors qu’il a tendance à diminuer avec l’âge. La DHEA n’est pas autorisée en France hors prescription médicale mais ses effets constatés par des études médicales sérieuses prouve son utilité. Par le biais de la supplémentation, le DHEA permet d’aider à la fonte des graisses et de construire plus facilement du muscle. En étant supplémenté, la DHEA retrouve un niveau plus constant dans le sang et procure généralement une sensation de bien être. Elle régule également le système immunitaire et le taux de sucre dans le sang ; elle améliore la densité osseuse et permet, selon certaines personnes, de garder l’esprit clair et la peau douce et soyeuse.

Toujours en vente en ligne sur Xtremdiet.com